LA TOSCANE – LUCCA

Après la Riviera italienne, nous avons pris la route direction la Toscane

Nous nous sommes arrêtés à Lucca afin de découvrir la ville et d’y déjeuner. Nous n’avions jamais entendu parlé de cette ville. Ce fût une bonne découverte car très belle et moins touristique que ses consoeurs toscanes Pise et Florence. En bonus, quasi pas de voiture dans le centre historique ! Et oui les italiens préservent beaucoup leurs centres villes de la présence des voitures et c’est beaucoup plus agréable pour flâner.

Nous avons commencé par nous balader sur l’enceinte fortifiée (Passeggiata delle Mura) qui entoure la ville, sa promenade à l’ombre des chênes nous a permis de trouver un peu de fraîcheur car encore une fois les températures étaient comment dire CA-NI-CU-LAI-RE (journée la plus chaude de tout le séjour) ! Sur cette promenade on vous conseille de louer des vélos ça change de la marche pour découvrir la ville de haut.

Ensuite, nous avons continué l’exploration des petites rues ombragées de Lucca menant à la Torre Guinigi, une tour accrochée à un palais Renaissance. Le détail en plus ? Son jardin suspendu au sommet planté de chênes verts ! La montée sous 40 degrés des plus de 200 marches étroites fût rude mais à la fin la récompense … un superbe point de vue sur la ville le tout pour 4.50€. Pour ceux qui ont le vertige ce ne sera pas facile de monter …

Il y a pléthore de tours en Italie, héritages du passé glorieux, comme vous pourrez le voir dans les prochains articles.

Après ce coup de chaud qui en valait vraiment la peine encore une fois, nous nous sommes rendus sur la Piazza dell’Anfiteatro qui a la spécificité d’être de forme elliptique car comme son nom l’indique elle a été construite sur les restes d’un ancien amphithéâtre romain ! Sur cette place très charmante on retrouve de nombreux restaurants et boutiques, idéal pour faire une pause.

Pour nous après un déjeuner pour reprendre des forces direction Firenze !

LA TOSCANE – FLORENCE

La visite de Florence a été on doit le dire assez déconcertante à plusieurs niveaux. On s’explique.

Avec notre arrivée sous un petit 42 degrés, on a appris que Florence était l’une des ville italienne les plus chaude l’été … pas de chance mais vive la clim’ dans les chambres d’hôtel !!! Tous les hôtels que nous avons fait en Italie en étaient d’ailleurs équipés.

Ensuite grosse déconvenue au niveau vestimentaire, pour entrer à l’église. A Florence il faut être habillé “décemment”. Les Florentins étaient vraiment TRÈS conservateurs en matière d’habillement. Il faut observer des règles très strictes pour être autorisé à rentrer même si vous avez payé votre billet très cher et que l’on ne vous a pas prévenu. Pas de shorts, pas de jupe trop courte, pas de haut qui ne couvre pas les bras, pas de décolletés et on en passe… Il va sans dire avec cette canicule nous n’avions pas anticipé, ce qui m’a valu de ne pouvoir visiter quasiment aucune église à Florence.

Malgré cela, nous avons réellement apprécié notre passage à Florence. La ville est une vraie beauté c’est incontestable avec ces chefs-d’oeuvre de la Renaissance à chaque coin de rue mais nous reviendrons bien hors saison car vraiment la foule était difficile à supporter et nous a fait fuir à plusieurs reprises.

Niveau visite un seul conseil : anticipez votre arrivée ! La ville étant comme on le disait plus haut prise d’assaut par les touristes certaines visites ne se font que sur réservation notamment celle du Duomo, emblème de la ville !

Le mieux pour la visite du Duomo c’est de prendre le ticket à 15 € qui inclut la coupole (sur réservation de l’horaire de visite), le baptistère, le campanile, la crypte de Santa Reparata et le musée dell’Opera del Duomo. Pas d’inquiétude pour faire tout ça le billet est valable 48h. Pour nous le Duomo ça a été de l’extérieur car plus de place pendant 3 jours pour y monter.

Quelle première impression lorsque l’on a débarqué sur la Piazza del Duomo face à la façade de la cathédrale toute de marbre rose et blanc vêtue. Nous sommes arrivés en fin de journée devant la cathédrale, les couleurs du soleil tombant rendait l’éclairage magnifique. La fin de journée est le meilleur moment pour l’admirer si vous voulez notre avis.

Sur cette même Piazza le baptistère, et sa porte en bronze doré, la porte du paradis selon Michel Ange. Bon on s’emballe pas s’est une reproduction. A l’intérieur, on a été ébloui par la splendeur du plafond recouvert de mosaïques d’une finesse incroyable. On croirait qu’il est peint. Je pense que c’est le plus beau baptistère que l’on ai vu durant notre séjour.

Toujours sur la place c’est pratique, le campanile et ses 414 marches pour atteindre le sommet. Et oui encore des marches et une tour… nous vous l’avions bien dit, les monter a été le fil rouge de notre séjour. Une fois en haut la vue sur Florence est juste waouh, à faire ab-so-lu-ment ! En plus, vue imprenable sur le Duomo comme très beau lot de consolation pour ne pas avoir pu le visiter.

Au soleil couchant nous étions face au Ponte Vecchio, le pont le plus vieux de Florence comme son nom l’indique. Encore une fois quel paysage époustouflant, quel bel instant ! Niveau romantisme de l’instant on rivalise largement avec Paris.

Cela nous a permis de rejoindre le quartier Oltrarno, de l’autre côté de l’Arno fleuve qui traverse la ville. La Piazza Santo Spirito a certainement été notre quartier préféré du séjour on a enfin réellement pu ressentir l’âme de la ville. Adieu hordes de touristes, bonjour belles terrasses et produits locaux.

A 10h30 le lendemain, sur le pied de guerre, nous étions déjà devant la cathédrale mais nous n’étions pas seuls … Plus d’1h30 d’attente au soleil pour rentrer. Par peur de fondre au soleil nous nous sommes plutôt dirigé vers le musée du Duomo. Le musée est moderne et retrace toute la grandeur de Florence durant l’âge d’or de la Renaissance.

Sortie du musée beaucoup moins de queue pour rentrer à la Santa Maria del Fiore seulement une vingtaine de minutes youhou ! Mais là plus grosse déconvenue du séjour puisque que Marine s’est vue refuser l’entrée … et oui après 20 minutes elle était très très remontée ! D’autant que ce n’était pas la plus “indécente” de la file mais le fait de refuser d’acheter deux écharpes pour se couvrir aux vendeurs à la sauvette (clairement dans la combine) a dû jouer en sa défaveur…

Anyway, nous avons poursuivi nos activités et sommes allés à la Piazza Santa Croce pour voir la basilique. Nous n’avons pas fait de nouvelle tentative pour entrer. Payer et se voir refuser l’entrée une seconde fois dans la journée on l’aurait mal vécu 😉

Après le déjeuner, la chaleur et le monde ont eu raison de nous et nous avons repris la route pour Volterra. Nous reviendrons sans aucun doute à Florence hors saison pour profiter de la Galleria degli Uffizi et du Duomo.

NOS BONNES ADRESSES FOOD :

Lucca :

Le Local Food Market

Une entrée discrète mais qui mène à une cour intérieure absolument charmante remplie de citronniers. Et oui ici la spécialité c’est le limoncino, un cousin du limoncello. On peut acheter des produits de petits producteurs locaux (charcut’, fromages,…) mais aussi déguster sur place des pizze. On ne donnera pas notre avis sur ce dernier point car nous avons seulement pris un très bon granité citron histoire de se rafraîchir.

Pour le déjeuner nous nous sommes arrêté dans un petit bar. Bons paninis mais le reste ne cassait pas 3 pattes à un canard du coup on n’a même pas retenu le nom …

En revanche Lucca est en plein coeur d’une région truffière notre péché mignon dès que l’occaz’ se présente ! Donc énormément de resto en propose à la carte notamment La Boutique Dei Golosi. Tenue par un français cette petite échoppe spécialisée dans la vente de la truffe sous toutes ses formes fait aussi restaurant avec une petite terrasse !

Florence :

Pour notre dîner Florentin direction la Piazza Santo Spirito. Sur cette place à l’écart des touristes pas mal de restos et de bars. Nous avons choisi de dîner au Tamero un restaurant de pâtes faites maison. Vous pouvez même regarder le chef les préparer devant vous ! Attention pensez à arriver tôt si vous voulez une place en terrasse. Nous sommes arrivés un peu tard mais avons pris un verre de Prosecco et une bière du coin au bar en attendant notre table. En bonus pour patienter nous avons même eu le droit à une planche de fromage/confiture.

Nous n’avons pas été déçu les pâtes étaient succulentes et “al dente” bien sur ! Raviolis fourrés à la ricotta et aux épinards, sauce beurre et sauge et tortelli à l’encre de seiche fourrés à la pomme de terre (surprenamment bon et digeste) accompagnées d’une sauce au poulpe piquant.

On conseille aussi ce restaurant à l’heure de l’aperitivo. C’est l’une des tradition de l’art de vivre à l’italienne. A partir de 18h30/19h rendez-vous au bar pour prendre un verre vous avez l’habitude des l’afterwork mais en Italie votre verre s’accompagne d’un buffet à volonté ! Ici 10€ verre+buffet et pour une fois le buffet est vraiment de qualité croyiez nous !

Pour un déjeuner sur le pouce pas cher mais de grande qualité rendez-vous chez The Bufalo Trippone à deux pas de Santa Croce. Cette toute petite épicerie où s’entasse les bouteilles de Chianti et autres spécialités de la région fait aussi sandwicherie. Les produits sont de première qualité et régionaux. Les paninis sont vraiment excellents et pas cher, à partir de 3€ et le verre de vin à partir de 2€. Sinon laissez vous tenter par leur planche charcut’ fromages. Pour nous panini à la truffe, Pecorino toscan et saucisson de sanglier (grande spécialité de la région) comment dire une TUERIE pour 4.50€ !

J’espère que cet article vous aura plu. Next stop toujours en Toscane : Volterra, San Gimigniano et Sienne !