Quel plaisir d’écrire sur ce séjour de deux semaines en Italie et de se replonger dans tous ces bons souvenirs !
Comme c’est un peu long je vous prévois une mini série sur les différents lieux visités pendant ce road trip italien.

POURQUOI CE ROADTRIP ?

Billets d’avions hors de prix pour partir dans des contrées lointaines, en août forcément … C’est ça aussi d’avoir des vacances en mode last minute. Nous sommes donc partis sur trajet en voiture, avec des étapes afin de découvrir différentes régions italiennes. L’Italie était une destination que nous voulions faire depuis un moment et pas forcément facile de tout faire en un week-end.

D’habitude je suis super organisée et j’aime préparer bien en amont le planning des activités et afin de ne pas trop perdre une minute sur place…Par manque de temps cette fois-ci nous n’avions vraiment rien planifié et simplement acheté plusieurs guides du Routard selon les régions que nous voulions découvrir. Seul point de chute définit le premier soir. En route, pour des vacances “pari” avec GPS indispensable car mon sens de l’orientation n’est pas terrible et c’est un euphémisme #bestcopiloteever !

En tout cas bonne lecture. J’espère que vous retrouverez la magie des vacances à l’italienne avec nos bons plans culturels, shopping, food à travers toute l’Italie.

NOTRE PARCOURS :

Voici l’itinéraire que nous avons suivi :

  • La Ligurie (Riviera italienne, Cinque Terre)
  • La Toscane (Lucca, Florence, Volterra, San Gimignano, Sienne)
  • Rome
  • Naples (Herculanum, Vésuve)
  • Côte Amalfitaine
  • Côte Adriatique (Ancone, Senigallia)
  • L’Emilie-Romagne (Ravenne, Bologne, Parme)

LA LIGURIE – RIVIERA ITALIENNE

Depuis Lyon grâce au tunnel du Fréjus (44€ l’aller tout de même) nous avons très rapidement rejoint la Riviera italienne. Notre but visiter Cinque Terre mais avant sur le chemin nous avons décidé de faire plusieurs arrêts.

Premier stop à Camogli et là, première grosse impression. La météo de notre côté bien sûr…un peu trop peut être ! Coup de chaleur après une semaine fraîche en France. Heureusement nous avons pu piquer notre première tête dans la Méditerranée ! Ensuite balade le long de la mer et photographie des jolies façades colorées de la ville ! Un vrai plaisir de découvrir ce petit village typique et très photogénique.

Après notre premier arrêt nous avons repris la route direction Portofino que je tenais absolument à découvrir malgré les prix prohibitifs du parking 5€ de l’heure tout de même ! Mais obligatoire car les voitures sont interdites dans ce petit port. On était prévenus, heureusement pas d’attente pour avoir une place car en plein été cela peut être la guerre !

La petite route en bord de mer le long des plages privées est absolument magnifique et valait le coup d’être empruntée. A Portofino on croirait que le temps s’est arrêté, la ville et son charme sont jalousement protégés depuis des années. Dans ce petit village on est projeté dans un décor de film : façades peintes, petites rues, port rempli de yachts. Tout est parfait !

Première montée du séjour (on y reviendra…) afin de prendre de la hauteur et d’avoir un beau point de vue sur la ville. Incontournable !

A la fin de la première journée, nous avons rejoint La Spezia, j’aurais aimé séjourner à Portofino ou Cinque Terre mais les hôtels « abordables » étaient complets ou inexistants bien sûr en août ! Le bon compromis ? Nous l’avons trouvé à La Spezia, pratique pour nous car aux portes de Cinque Terre et assez grande pour trouver un bon hôtel et de bons restos.

LA LIGURIE – CINQUE TERRE

Journée rando aux Cinque Terre

Je rêvais de me rendre dans ces cinq villages perchés au dessus de la mer depuis des années.

Pour s’y rendre : train ou bateau obligatoire car encore une fois impossible de se garer. Nous avons opté pour le train moins cher que le bateau et plus régulier. Le train dessert les 5 villages toutes les 30 min. Pour 16€, le billet-journée inclut aussi l’accès à l’entrée dans le parc national. Nous avons donc pris le train direction Monterosso Al Mare, le plus gros des villages, le moins charmant mais parfait pour démarrer la rando entre vignes et mer et rejoindre Vernazza.

Le sentier ne fait QUE 3km mais alors… Ce sentier est assez difficile, avec de grosses montées tout au long du parcours. Je suis pas une petite nature mais là sous 38 degrés j’ai vraiment souffert #notsexyatall. La rando se résume par : des marches, des marches et sinon encore des marches à monter. Pas de mauvaise foi non plus le sentier est très joli, on passe entre les vignes, les citronniers, les oliviers et la mer bien sûr ! Pas de meilleur point de vue pour les photos, il faut souffrir un peu mais ça en vaut vraiment la peine croyez moi.

L’arrivée à Vernazza à l’heure du repas fût un énorme soulagement je l’avoue ! Changement de décor par rapport au sentier et plongeon dans une foule de touristes, pas évident de trouver un bon resto typique…

Le village est vraiment l’un de ceux que l’on a préféré ! Avant de repartir direction Corniglia passage par la case baignade obligé sous ce soleil brûlant. Ici pas de vraie plage mais un petit port et des rochers pour se lancer directement dans la mer chaude et cristalline.  Malgré de nombreux touristes on sent vraiment que l’on se trouve dans un parc protégé, la qualité des eaux est vraiment exceptionnelle.

Reprise de la rando moins longue mais tout aussi rude pour rallier Corniglia. Le petit bourg n’est pas en contact direct avec la mer (le seul) mais cela ne gâche rien, le panorama est incontestablement grandiose ! Dernier effort de 400 marches pour rejoindre le train pour Manarola le très instagrammable puis Riomaggiore. On a un peu enchaîné rapidement les villages à la fin pour pouvoir les voir tous.

Ces villages m’ont beaucoup fait penser aux villages perchés dans l’arrière pays du sud de la France la mer et les façades colorées en plus bien sûr mais niveau touristeS on s’y retrouve 😉

Bilan, je n’ai pas été déçue bien au contraire même si parfois la foule de touristes dans les villages a été lourde à supporter mais c’est aussi le lot des aoûtiens. Pour nous les plus charmants de ces hameaux pittoresques resteront sans conteste Vernazza et Corniglia. Cinque Terre et ses sentiers furent une incroyable expérience dans un petit coin de paradis bien protégé.

NOS BONNES ADRESSES FOOD :

Pour les restaurants notre truc c’est plutôt de flâner et de comparer l’offre sur place avec parfois l’aide de TripAdvisor. Restos typiques, loin des pièges à touristes étaient nos seuls critères, ah oui et plutôt un budget raisonnable pour tenir 2 semaines.

Camogli et Portofino:

Pas de bonnes adresses food lors de ces deux stops assez rapides…

Cinque Terre :

Stop au Blue Marlin Cafe pour reprendre des forces et pouvoir enchaîner.  Au menu : proscuitto e melone, foccacia tomates/mozza et foccacia prosciutto/mozza. Bon rapport qualité/prix pour ce que l’on a choisi mais pâtes pas terribles et patron pas très affable….

La Spezia :

Premier dîner italien au BIF (Best Italian Fish), après avoir repéré les bonnes adresses lors d’une bonne marche dans la ville. La Spezia étant un port on a eu envie de poisson frais/fruits de mer et là craquage tous les deux pour du poulpe. Poulpe braisé aux épices et poulpe simplement braisé et accompagné de guacamole, étonnant mais très bon ! Premier resto validé !

Pour le second dîner retour à La Spezia pour une pizza. Attention il s’agit de la MEILLEURE de tout notre séjour italien pour info.

Chez Il Lagora, on a la possibilité de choisir son type de farine pour sa pâte à pizza (classique, intégrale, verte, chanvre, gluten free …). Tous les ingrédients sont sélectionnés avec soin et en bouche ça se ressent. A la carte on sent vraiment qu’ici on cherche les associations de saveurs nouvelles et audacieuses. On a réussi à se décider même si le choix était très très difficile pour deux pizzas pâte integrali. La première : bresaola, mozzarella di buffala, roquette et la deuxième : stracchino, mozzarella di buffala et prosciutto crudo. J’en ai encore l’eau à la bouche rien que de l’évoquer …

Dans le prochain post direction la Toscane !

A très vite