Si vous cherchez une idée voyage dépaysante Jersey est faite pour vous !

Envie de déconnecter complètement pour le week-end mais sans pour autant passer de longues heures en avion ? Alors l’île de Jersey est la destination faite pour vous ! Nous avons adoré cette fabuleuse destination et j’espère que cet article vous donnera également envie de vous y rendre quelques jours.

Alors en bateau Simone !

Nous avions prévus deux jours sur place, un week-end nous a paru suffisant pour un premier séjour et accessoirement nous n’avions pas de vacances… Vous pouvez toutefois prévoir plus de temps sur place car l’île est assez grande, pas de quoi s’ennuyer. Si vous aimez voyager sans vous presser quelques jours supplémentaires seront appropriés.

Voici notre programme pour ces 2 jours de visites !

Itinéraire Jersey

JOUR 1 : St-Hélier, St-Aubin, Phare de Corbière, St-Ouen, Plémont Bay

Le Samedi matin à 10h30 nous avons pris le ferry de Carteret (Cotentin) direction Jersey avec une arrivée à St Hélier (la capitale) à la même heure puisqu’il y a une heure de décalage horaire.

Nous avions emmené avec nous un vélo électrique et avons loué un vélo supplémentaire une fois arrivés. Vous pouvez louer un vélo directement sur le port.

Attention, l’île est plutôt grande et en plus il y a pas mal de relief (ça grimpe sec) ! Un conseil louez un vélo électrique pour ne pas galérer toute la journée et avoir suffisamment de temps pour profiter de l’île.

Pour cette première journée, nous avons parcouru plus d’une quarantaine de kilomètres ! Il y a énormément de beaux points de vue au nord de l’île mais il faut prévoir un certain temps pour se rendre d’un point à l’autre à cause du relief et des distances.

De St-Hélier, nous avons longé la côte le long d’une immense plage de sable créée grâce à la marée. Nous avons roulé jusqu’à Saint Aubin, un ancien village de pêcheur absolument charmant.

A Saint-Aubin nous avons pris un sentier (Railway Walk) suivant l’itinéraire de l’ancien chemin de fer jusqu’au phare de La Corbière. Nous sommes arrivés à marée basse et avons pu emprunter un petit chemin jusqu’au phare. Petit tip : la pointe de La Corbière est un super spot pour admirer un beau coucher de soleil.

Par manque de temps nous ne sommes pas allés jusqu’aux ruines du château de Grosnez mais le détour peut être sympa et très photogénique.

Nous avons filé le long de l’immense Baie de St-Ouen direction Plémont Bay, un des endroits les plus spectaculaires de l’île. La plage de Plémont est entourée de hautes falaises, il y a même une grotte. Attention vérifiez bien l’heure des marées car la plage se dévoile seulement à marée basse.

JOUR 2 : St-Hélier, Mont Orgueil Castle

Pour notre deuxième et dernier jour à Jersey nous avons à nouveau enfourché nos montures cette fois direction l’est de l’île.

Nous avons roulé le long de la côte et sur des routes moins fréquentées et spécialement balisées pour vélos et piétons jusqu’au château de Mont Orgueil.

Pour entrer dans cette forteresse médiévale vous débourser 12£ mais la visite les vaut largement. Une fois que nous avons réussi à nous sortir du labyrinthe qu’est le château (pas une pièce au même niveau et pleins d’escaliers dans tous les sens) pour atteindre la plus haute tour on a été époustouflés par la vue panoramique.  

Au pied du château on a continué à profiter de Gorey et de la vue un s’accordant une petite baignade. Bon on va pas se mentir la mer est fraîche même pour le 15 juillet mais un petit coup de fraîcheur n’était pas plus mal avec un thermomètre flirtant avec les 30 degrés.

Nous aurions aimé retourner au Nord de l’île pour voir le Devil’s Hole et sa vue qui encore une fois en jette. Ce sera pour la prochaine fois nous avons choisis de prendre notre temps pour ce dernier jour.

Ce séjour a été un vrai coup de coeur pour nous on ne saurait trop vous conseiller d’y aller pour une week-end forcément dépaysant et so british.

Nos bonnes adresses food :

Avertissement pensez bien à aller manger tôt le soir ! A Jersey on mange à l’heure anglaise et la plupart des cuisine ferment à 21h/21h30 ! C’est très tôt, on s’est fait avoir …

The Tenby (St Aubin)

En quelques mots … le pub parfait ! The Tenby se situe le long du port et dispose d’une terrasse extérieure en mode lounge. La nourriture y est excellente. Nous avons goûté le fish & chips pas trop gras, beau morceau de poisson, servi avec une super purée de petits pois et des chips of course! Nous avons pris des moules encore une fois très bien préparées ainsi qu’une grosse coquille St-Jacques. Les prix sont très raisonnable !

Pour se prendre un petit verre c’est vraiment le spot parfait, vue sur le port et bouteille pas chères du tout.

Horaire de la cuisine :
Samedi : 12h-14h30 puis 18h – 21h
Dimanche : 12h-20h

Stand de glaces (phare de la Corbière)

Situé face au phare ce camion à glace rétro propose des glaces crémeuses. Les glaces sont une des spécialités de Jersey qui l’eut cru ?!

Au choix : Banoffee,Toffee crunch, Caramel au beurre salé ! On peut même ajouter des toppings !

Attention Cash Only soyez prévoyants.

The Cock & Bottle (Royal Square – St Helier)

Un pub anglais à la façade fleurie tout ce qu’il y a de plus typique avec une grande terrasse pour déguster une pinte de bière ou de cidre ! Le pub est situé sur la Place Royale (en plein centre) le cadre de la place est vraiment très agréable.

Sangria Tapas Bar & Restaurant (Royal Square – St Helier)

Non testé
Malheureusement nous n’avons pas pu tester l’endroit car la cuisine était déjà fermée mais l’endroit avait l’air sympa et la nourriture proposée aussi. Des tapas à partager mais aussi fruits de mers (langouste) le jour où nous sommes passés. A tester la prochaine fois c’est sûr.

Feast (Gorey)

On s’est R.É.G.A.L.É.S ! Feast est situé au pied du château de Mont Orgueil avec vue sur la port depuis la petite terrasse. Nous avons déguster de bonnes spécialités de l’îles : homard et pommes de terres royales de Jersey.

Nous avons pris un demi homard accompagné de crevettes, palourdes, moules, salicorne et “Jersey Royals” ! Les “Jersey Royals” sont la spécialité de l’île. Elles sont cultivées sur des terres balayées par les embruns ce qui leur donne un goût un peu salé naturellement. Elles sont récoltées une fois par an par quelques producteurs. Cuites à la vapeur, elles sont servies simplement assaisonnées de beurre et d’une pointe de sel.

Nous avons également adoré les linguines de fruits de mer servies avec une bisque au bon goût de poivron très réussie.

Pour faire glisser ce repas on s’est fait plaisir avec deux verres de prosecco rosé. Nous avons pu y déguster les fameuses pommes de terre « Jersey Royals ».

Ici vous pourrez déguster une autre spécialité de l’île : les fish cakes.

Conseils pratiques :

Comment vous rendre à Jersey ?

C’est plutôt simple car de nombreux ferries desservent l’île depuis différents ports en Normandie. La traversée dure entre 1h et 1h20. Le coût de la traversée pour deux personnes en haute saison nous est revenu à 130€ + 30€ pour le vélo (attention de ne pas oublier de lui réserver une place). Le prix est donc raisonnables.

Nous avions au départ choisis de partir de Granville. Nous sommes partis de Paris en voiture le vendredi soir et avons dormi à Granville. Mais suite à un problème technique sur le bateau qui devait nous faire traverser nous avons dû aller jusqu’à Carteret le samedi matin comme nous avons été prévenus quelques jours avant pas possible d’annuler la nuit d’hôtel …

Malheureusement, sur ce séjour nous avons rencontré pas mal d’imprévus dans notre traversée suite à des problèmes techniques des bateaux (deux annulations) je vais donc vous donner les solutions qui me paraissent les meilleures pour une traversée en toute sérénité.

La meilleure solution selon moi est de prendre le train ou la voiture jusqu’à St Malo et de prendre un ferry de la compagnie Condor Ferries qui sont beaucoup plus gros, plus rapides et offrent plus de services à bord (restaurant, bar, duty free). Bref, moins de risque d’être surpris par une annulation.

En résumé,
Les compagnies :

  • Manches Iles Ferry

Ports de départs : Granville, Carteret
Ports d’arrivées : St-Hélier, Goret

  • Condor Ferries

Port de départ : St-Malo
Ports d’arrivée : St-Hélier

Bon à savoir il existe aussi un petit aéroport avec des vols réguliers qui rallient l’île.

Où loger ?

Nous avons prévu notre voyage à peu près un mois à l’avance mais comme nous sommes partis en haute saison (week-end du 14 juillet) beaucoup de logements étaient déjà réservés. Nous avons séjourné au The Monterey Hotel, un hôtel situé à St-Hélier (la capitale). Nous l’avons choisi car il proposait tous les services que nous cherchions : piscines, jacuzzi, sauna, salle de sport, un super petit déjeuner. Le personnel de l’hôtel était vraiment adorable.

Aprè il y a de nombreux hôtels dans l’île mais nous avons pensé qu’un hôtel dans le centre ville pas très loin du ferry serait le plus pratique pour ne pas perdre de temps et être pas loin du coeur de la ville et donc des restaurants etc

Comment vous déplacer ?

Nous avions prévu de nous déplacer en vélo durant tout notre séjour, nous avons donc emmené avec nous notre vélo électrique pliable. Comme je l’ai dit plus haut, l’île est assez grande et ne peut clairement pas se faire uniquement à pieds. Les déplacements à vélos sont très agréables car il y a énormément de pistes aménagées où vous ne rencontrerez aucune voiture.

Option pour ceux qui ont envie de tout voir en un week-end :
E
mmener sa voiture sur le ferry ou en louer une sur place. Attention conduite à gauche.

Option sportifs du week-end :
Emmener son vélo sur le ferry ou en louer sur place. Je vous conseille très fortement de louer un électrique histoire de ne pas trop souffrir du relief. En général, louer un vélo non électrique coûte 45£ pour deux jours. Il y a plusieurs boutiques qui louent des vélos à St Hélier. Vous êtes encore sur le port, vous venez de débarquer que se présente le premier stand.

Option pour les marcheurs :
Le bus. Il existe de nombreux bus qui emmènent dans toute l’île. Cependant, je ne pourrais pas vous donner d’information sur les fréquences, ni le prix du billet ou sa durée de validité.