Préparer son voyage à Cuba : avant de partir

Nous sommes partis 10 jours en famille à la découverte de Cuba. Nous avons décidé de partir fin novembre pour cette île qui nous intrigue depuis toujours. L’île se prête très bien à la découverte en famille. C’est une île très sûre (le pays le plus sûr d’Amérique du sud) avec des paysages très variés et une ambiance unique.

Dès que l’on évoque Cuba, on fait tout de suite face à cette expression “il faut y aller vite avant que ça ne change”. Et bien oui, le pays a commencé à changer, mais est-ce un mal ? Je ne pense pas, aller à Cuba en ce moment c’est être le témoin de ces changements sociétaux : accès à la technologie, à une plus grande liberté, mais aussi à la mise en place de meilleures infrastructures pour un pays qui en avait bien besoin. Rassurez-vous de nombreuses parties du pays sont encore “dans leurs jus”, à ce titre il faut parfois être prévoyant.

Rue Trinidad Cuba

Nos conseils pratiques

Voici une petite liste des choses à savoir et à faire avant de partir à Cuba.

Quelle est la meilleure saison pour se rendre à Cuba ?

Dans l’idéal de fin novembre à mars. Nous y sommes allés fin novembre et avons ainsi évité le rush des touristes. Niveau météo ça a été parfait pas un jour de pluie et température moyenne de 30 degrés !

Quel budget prévoir ?

Pour ce qui est des vols on en trouve à des prix tout à fait raisonnables même sur Air France, autour de 500 € l’aller-retour. Sur place ce n’est pas si peu cher comme on pourrait se l’imaginer prévoyez environ 50€ par jour et par personne (pour le logement, les repas, les transports) hors activités.

Quelles formalités administratives ?

Pour se rendre à Cuba passage obligé par les formalités administratives, pas la partie la plus sympa du voyage mais au moins ça met dans le bain. Pour entrer sur le territoire Cubain vous aurez besoin d’une carte de tourisme. Le visa est valable pour 30 jours maximum sur le territoire cubain.

Pour obtenir cette carte de tourisme il vous faudra les papiers suivants :

  • • passeport
  • • billets d’avion
  • • attestation de souscription à une police d’assurance voyage. Vous pouvez en obtenir une gratuitement avec votre carte bancaire, rapprochez-vous de votre banque

 

Où faire sa demande de visa ?

Soit auprès de l’ambassade de Cuba qui se trouve à Paris dans le 15ème, mais il vous faudra poser au moins deux demies-journées au vu des horaires d’ouverture. Nous avons donc opté pour une autre solution : une agence de voyage. Vous pouvez faire votre demande en ligne auprès de NovelaCuba notamment. Le coût du visa est de 27€ par personne. Surtout n’oubliez pas ce précieux de sésame avant de partir !

 

Vinales Cuba

Quels guides acheter ?

Nous avions acheté 3 guides papier pour Cuba et une carte de l’île. Le Lonely Planet et le Routard très complémentaires et un guide plus spécifique Cartoville La Havane. Les guides Cartoville sont vraiment tops car ils disposent d’une carte par quartier, je recommande fortement pour n’importe quelle destination.

Pense-bête avant de partir :

  • ✓ Se faire une pochette avec tous ses papiers (billets, passeport, visa, résas éventuelles, …)
  • ✓ Réglez votre montre avec 6h de moins
  • ✓ Réglez l’heure avec 6h de moins sur votre appareil photo numérique sinon les dates de prises de vue avec votre smartphone risquent d’être décalées
  • ✓ Retirez du cash à échanger sur place (à l’arrivée à l’aéroport ou en ville auprès des Casa de Cambio), plutôt des euros que des dollars
  • ✓ Révisez votre espagnol car peu d’habitants parlent Anglais, attention à leur accent très prononcé et les mots mangés
  • ✓ Téléchargez l’application Maps.me, et téléchargez la carte de Cuba disponible hors ligne, hyper utile pour se déplacer
  • ✓ Arrêter vos données mobiles si vous voulez éviter un hors forfait intersidéral
  • • Pensez aux adaptateurs pour les prises (format US)

Concevoir son itinéraire

Nous avons fait 10 jours sur place et nous avons décidé d’axer notre voyage à Cuba sur 2 thématiques : les incontournables et le farniente (pour une fois). Selon nous c’était le bon équilibre même si on aurait aimé avoir le temps d’aller voir quelques villes plus au sud de l’île. Il faut savoir que Cuba est une île immense, 1200 km de long soit un bon Bruxelles-Perpignan. C’est en fait la plus grande île des Caraïbes, nous vous conseillons donc de vous concentrer sur certaines parties de l’île lorsque vous organisez votre voyage. Impossible de tout voir d’un coup. Comme je le disais, les distances sont si grandes et les infrastructures routières pas en super bon état (euphémisme), il faut donc prévoir de longues heures de trajet pour aller d’un point à un autre.

Voici le détail de notre itinéraire pour 10 jours à Cuba :  

Itinéraire Cuba

☆ 2.5 jours à La Havane
☆ 2.5 jours à Vinales
☆ 1 jour à Cienfuegos
☆ 2 jours à Trinidad
☆ 2 jours à Varadero

Cliquez ici pour la carte en détail

Pour notre part cet itinéraire nous a paru tout à fait équilibré et avons pu profiter à fond de toutes les villes. Vous pouvez tout à fait vous faire aider par une agence de voyage pour l’organisation de votre voyage.

Playa Cuba

Préparer son voyage à Cuba : sur place

Comment se déplacer sur l’île ?

Comme je l’évoquais plus haut le sujet des transports à Cuba peut être assez compliqué à Cuba du fait des distances et du mauvais état de certaines routes.

    • • Le bus pour aller d’une ville à l’autre reste le plus économique, pas le plus confortable pour parfois plus de 5 heures de trajet. De plus, le bus peut s’avérer être le plus capricieux pour ce qui est des horaires qui ne sont pas vraiment respectés à Cuba et cela peut donc vous faire perdre un temps précieux. En revanche les lignes de bus Viazul desservent toutes les villes que nous avons traversées.
    • • Le taxi reste le moyen de transport le plus fiable. Vous n’aurez aucun mal à trouver un taxi où que vous soyez. Ce n’est pas le moyen de transport le plus économique mais vous pouvez réduire ce budget en partageant votre taxi avec d’autres touristes souhaitants se rendre dans la même ville que vous ou en empruntant un taxi collectif qui sont normalement réservés uniquement au cubains.
    • • La voiture de location n’est pas le mode de transport le plus simple ni le plus économique comptez environ 100 € / jour hors essence. Si vous restez sur les grands axes routiers par de problème particulier pour la conduite mais pour le reste une conduite prudente s’impose quand on voit l’état des routes avec ses nombreux nids de poule (ou plutôt cratères). A noter qu’il vous faudra garez la voiture et dans certaines villes compliqué de trouver un endroit calme (notamment à Trinidad). Aussi la signalisation routière est aux abonnés absents, faites chauffer le copilote.
    • • La voiture avec chauffeur clairement ce n’est pas la solution la plus économique vous vous en doutez mais c’est de loin la plus confortable. C’est l’option que nous avions choisi car nous étions 5 personnes à nous déplacer en même temps. Nous avons adoré l’expérience avec notre chauffeur qui nous racontait des anecdotes et nous conduisait partout où nous voulions sans que nous ayons à nous soucier de trouver une pompe à essence ou de trouver les bonnes routes à emprunter. Comme mentionné précédemment la signalisation n’est vraiment pas leur fort.
    • • Le vol interne c’est l’option utile si vous voulez vous rendre à Santiago de Cuba sans perdre trop de temps sur la route.

 

Voiture Américaine Cuba

Où loger à Cuba ?

Il y a très peu d’hôtels (officiels) à Cuba mais depuis les années 90 le gouvernement a encouragé ses habitants à ouvrir des “Casa Particular” autrement dit des chambres chez l’habitant, un Airbnb avant l’heure en quelques sorte. Les casas sont la bonne alternative pour être au contact de la population. Nous n’avons logé que dans des casas lors de notre séjour et n’avons jamais été déçus. Les propriétaires sont très accueillants et jamais avare de conseils. Je vous mettrais les adresses de nos casas dans les articles consacrés à chacune de nos étapes. On vous conseille également de tester un dîner chez un de vos hôtes, les propriétaires de casa cuisinent très bien et c’est souvent meilleur qu’au restaurant. Pour les réservations, vous pouvez le faire directement sur place ce qui sera sans doute moins cher ou bien vous pouvez réserver sur internet à l’avance notamment pour les villes très touristiques comme Trinidad pour éviter de vous retrouver dans un logement qui ne correspond pas à vos attentes. Pour notre part, nous avions planifié toutes nos réservations à l’avance pour une plus grande tranquillité d’esprit et car nous voyagions assez nombreux.

Comment se passe le change ?

A Cuba c’est atypique mais il y a deux monnaies en circulation. Une réservée aux cubains, le CUP et une pour les étrangers le CUC. Le CUC est indexé sur le dollar 1 CUC = 1 $. Le conseil est d’arriver avec suffisamment de cash pour tout votre séjour et de le changer au fur et à mesure de vos besoins. Il est facile de changer des euros pour des CUC dans les agences Cadeca (Casas de Cambio) dans toutes les villes touristiques.

Comment communiquer à Cuba ?

Comment peut-on avoir accès à internet à Cuba ? Grande question ! Seul 5% des foyers ont accès à internet mais le gouvernement a mis en place des hotspot publics. Ne soyez pas surpris de voir sur certaines places des groupes de gens sur leurs téléphones c’est simplement qu’il y a un point d’accès. Pour les touristes, c’est pareil, il faut acheter une carte d’accès 1 CUC pour 1 heure et se rendre sur un spot wifi. A noter que le débit est leeeeeent ! Alors pourquoi ne pas profiter de ces vacances pour déconnecter un peu ? Nous ne nous sommes connectés que le dernier jour de nos vacances pour faire notre check-in et ça fait du bien.

Che Cuba

Vivre à l’heure cubaine

Un peu de vocabulaire cubain :

  • • Casa particular : Chambre chez l’habitant
  • • Casa de Cambio : bureau de change
  • • Paladar : restaurant tenu par des particuliers

Les spécialités cubaines

Cuba n’est pas la destination de rêve pour les amateurs de bonne bouffe. En effet, avec la chute du bloc communiste Cuba a subi une très grave crise. L’agriculture consistait essentiellement à de la culture sucrière et les cubains ont eu beaucoup de mal à accéder aux produits de premières nécessité pendant des années du fait du blocus américain. Aujourd’hui ça va mieux, mais la culture culinaire a été très profondément marquée par ces années difficiles.

La nourriture n’y est pas du tout épicée contrairement au reste des Caraïbes, ce qui est assez surprenant je dois dire. Dans l’assiette vous retrouverez toujours plus ou moins les mêmes produits : poulet, cochon, et pas mal de poissons frits. Les plats sont toujours accompagnés de riz blanc, haricots rouges, mais aussi des racines frites (yuca) et des bananes plantains frites. La langouste est un autre incontournable bien que les locaux n’y ai pas accès. Saviez-vous que les cubains ont toujours des tickets de rationnement ?! Pour ce qui est des fruits et légumes, la palette n’est pas large mais on retrouve de la banane, de l’ananas, de la goyave et de la papaye. Si vous êtes chanceux vous pouvez aussi trouver de gros avocats qui sont absolument délicieux ! Pour les légumes du choux, de la tomate du concombre et …c’est à peu près tout. Nous avons beaucoup apprécié les petits-déjeuners dans nos casas. Le petit-déjeuner cubain typique se compose d’un jus de fruit frais, café (assez fort généralement), pain-beurre, oeufs-saucisse, assiette de fruits frais.

Et dans le verre alors ? Cocktails à gogo, ici le rhum est le roi ! Il n’y a pas à dire les cubains sont les rois du cocktail que ce soit un Cuba libre, un Mojito, une Pina Cola. Les cocktails ne sont jamais loupés ! Comptez entre 1 et 3 CUC pour un cocktail de quoi succomber facilement.

Pour ce qui est de l’eau, elle n’est pas potable, attention donc.

Pense-bête sur place :

    • ✓ Anticipez les distances pour vos déplacements
    • ✓ Pensez à négociez les prix des taxis
    • ✓ Ne prévoyez pas de faire les courses… Les supermarchés sont gérés par le gouvernement et vous n’y trouverez que des produits de base. Il est parfois difficile de trouver du savon par exemple et ne parlons pas des autres produits d’hygiène (expérience personnelle). Si vous cherchez quelque chose de spécifique allez dans une pharmacie internationale où vous pourrez trouvez les produits d’hygiène dont vous aurez besoin.
    • ✓ Préparez-vous à attendre et à adopter un style de vie sans hâte.
    • ✓ Prévoyez assez d’argent liquide pour le voyage. Cuba n’est pas aussi bon marché qu’on peut le penser